Dates de l'histoire de France de 1867 à 1945   page 14

8 Janvier 1916  Echec dans les Dardanelles. Après l'échec du général !an Hamilton, son successeur, Charles Monro, ordonne la retraite des troupes alliées de la presqu'île de Gallipoli. Les Turcs de Mustafa Kemal restent maîtres des détroits.
30 Janvier  Raid aérien sur Paris.
14 Février  Conférence interalliée L'offensive sur la Somme est décidée.
21 Février 
Début de la bataille de Verdun. Joffre est surpris par l'attaque de Falkenhayn. Celui-ci cherche moins à percer qu'à épuiser l'armée française dans cette bataille.
25 Février
Douaumont tombe. Douaumont ist gefallen, titrent les journaux allemands. Le même jour, Pétain est nommé à la tête de la l'armée française. Il doit « tenir par tous les moyens ». Douaumont est repris par les Français le 6 mars.
2 Mars 
Mort de l'acteur Mounet-Sully.
7 Mars  Démission du ministre de la Guerre, Gallieni. Pour raisons de santé. Il meurt le 27 mai à soixante-sept ans.
9 Mars Accord secret Sykes-Picot. Il
porte.sur le partage de l'Empire ottoman la France se réserve.la Syrie et le Liban le Royaume Uni, l'Irak et la Palestine
14 Avril
 Taxation du lait, du café et du sucre.
2 Mai  Nivelle remplace Pétain. Celui ci prend la tête des armées du centre. Il est en désaccord avec Joffre
22 Mai Combats acharnés autour du fort de Douaumont. C'est l'ultime offensive allemande à Verdun. Les Français y ont déjà perdu 275 000 hommes, les Allemands auront 240 000 morts en juillet.
1er Juillet  Offensive franco-britannique sur la Somme. En dépit d'une très longue et très puissante préparation d'artillerie, c'est l'échec. Désaccord très vif entre le maréchal Douglas Haig et Joffre.
1er Octobre Deuxième emprunt de la défense nationale
24 Octobre 2 Novembre
Les Français ont l'avantage à Verdun. Succès pour Nivelle et Mangin, qui -reprennent Douaumont et le fort de Vaux.
1er Décembre Mort de Charles de Foucault à Tamanrasset, assassiné par des nomades. Ancien officier, ordonné, prêtre en 1901 une figure mystique non dénuée de préoccupations politiques et coloniales
3 Décembre Remaniement du commandement suprême
Joffre démissionne. Son titre de commandant en chef est supprimé. Le 26 décembre, il est élevé à la dignité du maréchalat  En fait, pris à partie en comité secret. il a dû se justifier de 800 000 soldats morts depuis le début des hostilités. Lyautey passe au ministère de la Guerre. Louis Feuillade fait projeter Judex en 12 épisodes vif succès
17 Janvier 1917 Mort d'Octave Mirbeau. Son Journal d'une femme de chambre a survécu à l'oubli, grâce à Luis Buñuel et à Jeanne Moreau ..
8 Février
Mort d'Edouard Drumont. Socialiste et patriote à la fois. il est surtout l'auteur de
La France juive, ouvrage de polémique violemment antisémite. paru en 1886.
14-20 Mars
Crise gouvernementale. Aristide Briand n'a plus la confiance des Chambres. Il est harcelé par Clemenceau. Lyautey démissionne le premier, Briand le suit. Ribot le remplace à la présidence du Conseil  il nomme le mathématicien Painlevé à la Guerre.
16 Avril
Début de l'offensive du Chemin des Dames. Le général Nivelle a promis une
« victoire complète ». Il veut percer le front allemand entre Reims et Soissons. La préparation d'artillerie a rassemblé plus de 5300 canons lourds, espacés de 21 mètres les uns des autres Dès le premier jour, les troupes de Mangin, Marchand, Mazel perdent jusqu'à 50% de leurs effectifs. Nivelle s'acharne jusqu'au 20 avril.
29 Avril 
Pétain nommé chef d'Etat-major.
15 Mai 
Pétain remplace Nivelle à la tête des armées du Nord et du Nord-est. L'offensive « napoléonienne » de Nivelle a coûté 271000 tués, blessés ou disparus. Pétain déclare : « J'attends les Américains et les tanks. »
29 Avril 2 Juillet 
Suite de mutineries, Sporadiques, souvent limitées à des mouvements de mauvaise humeur, dans de très rares cas concertées, politiques et violentes, les mutineries ont touché les deux tiers des effectifs mobilisés, soit 68 divisions. Chargé de les réprimer, Pétain joue moins de Ia répression une cinquantaine de mutins passés par les armes, que de la persuasion. Il améliore très sensiblement l'ordinaire des soldats et calme les esprits.
29 Mai  1000è jour de guerre
26 Juin  Premier débarquement de troupes américaines à Saint-Nazaire. Ces forces ne sont pas immédiatement opérationnelles. Il faut compléter leur armement et, surtout à les préparer à la guerre de tranchées
22 Juillet 31 Août 
L'affaire Malvy,
Ministre de l'Intérieur depuis 1914, Malvy est attaqué sans relâche par Clemenceau, qui l'accuse de complaisance envers les « défaitistes ». Malvy fait arrêter les responsables du Bonnet rouge, une feuille pacifiste financée par de l'argent allemand. Derrière son directeur, Almereyda, qui se suicide en prison, se profile Joseph Caillaux  Malvy démissionne le 31 août.
25
Juillet  Condamnation à mort de Mata-Hari.
31
Juillet  Offensive franco-britannique dans le secteur d'Ypres.
20 Août 
Offensive française à Verdun.
8 Septembre   Démission du cabinet Ribot. Suite inévitable de l'affaire Malvy.
12 Septembre  Formation du ministère Painlevé. A l'instigation du président Poincaré, Painlevé voudrait continuer l'Union sacrée. Mais les socialistes prennent leurs distances en refusant d'entrer dans son gouvernement
11
Septembre  Mort en mission du capitaine Guynemer.
24 Octobre  Remaniement gouvernemental. Louis Barthou remplace Ribot aux Affaires étrangères.
13-16 Novembre  Crise ministérielle. Mis en minorité à la Chambre, Ribot s'en va. Clemenceau le remplace. A soixante-seize ans, il déclare vouloir
 la guerre intégrale