La civilisation nubienne

Page 3

C'est avec Djéser, roi de la troisième dynastie que reprennent les incursions en Nubie,  et que c'est sous son règne que le Nil resta sept ans sans manifester la moindre crue. La famine se faisait sentir et les caisses étaient vides. Aussi le roi demanda à Imhotep de lui indiquer l'endroit où le Nil prenait sa source, pour qu'il puisse demander aide au dieu qui habite ce lieu. Après avoir compulsé beaucoup de livres, le prêtre Imhotep fit savoir à Djéser que sur le Nil, il existait une île. Sur cette île se trouvait une ville nommée Éléphantine et que c'était de là que Ré donnait la vie à toute chose. Khnoum dieu de ce lieu, répartissait le tout entre les dieux en tenant compte de ce qui était nécessaire à leur subsistance. Pour faire revenir les crues du Nil, le roi fait organiser des cérémonies de prières et de sacrifice en faveur du dieu Khnoum. Le Nil daignant à nouveau prodiguer ses bienfaits, le roi fait don au dieu de la région comprise entre Assouan et Takompso, de toutes les récoltes poussant sur cette terre. Elles seront engrangées dans les greniers de Khnoum. Les pêcheurs, chasseurs devront laisser la dixième partie de leurs prises. tous les produits, impôts provenant de la Nubie seront offerts à Khnoum. Par ces mesures Djéser réalise une colonisation du Dodécaschène (12 schènes) ou longueur comprise entre Assouan et Takompso, qui désormais fera partie intégrante de l'Égypte. C'est de 2400 à 2200 avant JC que l'autorité royale va disparaître peu à peu au profit des vizirs. Ce transfert de pouvoir coïncide avec la fin de l'ancien empire et de la sixième dynastie. C'est avec Pépi 1er et ses deux fils Mérenrê et Pépin II, que commence véritablement la colonisation de la Basse Nubie. Parmi les rois de Basse Nubie , Iri fut chargé par Mérenrê et Pépi II, de quatre expéditions. La première dura sept mois. La seconde l'amena très loin vers le sud. La troisième le conduisit vers le sud ouest entre Khartoum et le Tchad. La quatrième l'amena encore plus loin vers le sud où il ramena ce qui nous semble être un Pygmée. La fin du règne de Pépi II plongea l'Égypte dans une période de troubles de 2300 à 2050 avant JC. Une véritable révolution sociale va avoir lieu, la basse Égypte est envahie, l'ordre établi est remplacé par l'anarchie. Les pauvres ont pris la place des riches et inversement. La septième dynastie est inexistante, ainsi que la huitième. Les neuvième et dixième appelées aussi hérakliopolitaines n'ont pas laissé de trace. Il faudra attendre la onzième dynastie avec le roi Mentouhotep pour voir la restauration de l'autorité royale ceci correspond avec la naissance du Moyen Empire vers 2050 à 1700 avant JC. Cette révolution sociale a cependant entraîné l'affaiblissement de l'Égypte et par là même la diminution de son influence en Nubie. C'est ainsi que pendant sept cents ans va s'installer une civilisation de pasteurs et d'éleveurs. La Basse Nubie loin des troubles égyptiens était indépendante. Kakarê Antef et Ly-ib-Khent-rê furent les deux rois qui gouvernèrent la Nubie. Mentouhotep II pharaon thébain de la douzième dynastie s'appliqua à restaurer l'influence de l'Égypte en Nubie. Dans son sillage sept rois vont réussir à rétablir les institutions de l'ancien empire. Cet empire atteindra son apogée sous la douzième dynastie et sous le règne de Sésostris III. Le premier roi de cette dynastie fut Amenemhat I (2000-1970) avant JC. Il meurt assassiné victime d'un complot, et laisse à son fils Sésostris I, ces mots " prends garde à tes subordonnés.... Ne t'approche pas d'eux étant seul. N'aie pas de confiance en un frère et ne connais pas un ami. Ne te crée pas d'intimes: cela ne sert à rien." Sésostris I (1970-1936) avant JC continue l'œuvre de son père il poursuit la pacification de la Nubie jusqu'à la troisième cataracte. Amenemhat II et Sésostris II lui succédèrent. Puis de (1887-1850) avant JC vint Sésostris III, il fut un grand conquérant tant en Nubie qu'en Asie. Selon les dires d'Hérodote, il serait parvenu à mener sa flotte de la mer Rouge vers les rives de la mer Érythréenne. C'est avec Amenemhat III, Amenemhat IV et la reine Sébeknéfrourê que s'achève la douzième dynastie. La véritable conquête de la Nubie se fera avec Amenemhat I Sésostris I et Amenemhat II. Ils parvinrent jusqu'au pays des mines, après avoir soumis les tribus de Mazoï et de Ouaouat pour parvenir jusqu'au pays des Néhesy, peuplades à peau noire du Soudan. 


Dernière Modification   05/05/18

© Histoire de France 1996