La civilisation nubienne

Page 4

C'est avec Sésostris III que s'accomplira la pacification de la Nubie. Suite à la douzième dynastie l'Égypte va connaître entre (1785-1580) avant JC une période d'invasions d'abord indo-européenne en Iran, puis vers -1700, les Hyksos se ruent vers les terres fertiles du du Delta du Nil. C'est vers -1600 qu'ils sont refoulés par le souverain thébain Kamosis. Ahmosis, frère de Kamosis, chasse définitivement les orientaux en s'emparant vers 1580 avant JC de la ville d'Avaris. Il devient le souverain de Thèbes et fonde la dix huitième dynastie. Ainsi prend naissance le nouvel empire ou l'âge d'or de la civilisation égyptienne (1580-1080) avant JC. Cette période va être marquée par les règnes de pharaons célèbres comme Thoutmosis III, Ramsès II, Akhenaton, ainsi que par la construction de sites célèbres comme Abou Simbel, Karnak, Louxor, la Vallée des Rois. La Basse Nubie, la Haute Nubie et les Marches du Soudan sont sous autorité égyptienne. L'impérialisme égyptien va bientôt devoir faire face à la menace asiatique. Ahmosis épouse sa sœur Néfertari qui lui donne un fils qui portera le nom d'Aménophis I (1557-1530) avant JC. Ce pharaon reculera les frontières du pays conquis, au delà de la deuxième cataracte reprenant le fortin du Batn el-Hagar. Il nommera le premier vice roi nubien appelé Touri (1550-1527) avant JC. N'ayant eu que des filles, c'est un bâtard d'Aménophis I, Senséneb qui sous le nom de Thoutmosis I (1530-1520) avant JC règnera sur les deux pays, légitimant sa succession en  épousant la fille d'Aménophis I Ahmose, sa demi sœur. Ses expéditions le mèneront au delà de la cinquième cataracte où la stèle de Tombos relate ses campagnes. A la fin de son règne, l'Égypte contrôle la Nubie jusqu'à Dongola. Le même problème se reproduit à la mort de Thoutmosis I. Sa fille Hatshepsout épouse un bâtard qui prend le nom de Thoutmosis II (1520-1505) avant JC. Il doit faire face à une rébellion près de la troisième cataracte. ses armées parviennent jusqu'à Kourgous à la lisière de la steppe. Après avoir maté la rébellion, la paix est instaurée. Le vice roi Néhi (1500-1436) avant JC peut diriger le pays en paix, à la grande satisfaction d'Hatshepsout. Cette fois encore le problème de succession va se poser. Thoutmosis n'ayant pas eu de fils d'Hatshepsout, et pour empêcher les intrigues et les manœuvres de sa femme, décide d'associer au trône son bâtard nommé Djehoutimès âgé de seize ans. Furieuse la reine fait assassiner le roi. Comme prévu son bâtard lui succède sous le nom de Thoutmosis III (1505-1450) avant JC. Pour consolider sa descendance il veut épouser sa demi-sœur Néfrourê, mais Hatshepsout s'y oppose. Elle exercera la régence durant 22 ans, pour laisser enfin le pouvoir à Thoutmosis III âgé de trente neuf ans, et l'autorisation d'épouser sa demi sœur Néfrourê. Le pharaon prend le commandement des armées et va porter la guerre en Asie. Pour les Égyptiens il restera le plus grand des pharaons. Il aura mené dix sept expéditions en vingt ans (1484-1464) avant JC et vaincra les princes asiatiques. Il décède à Thèbes après cinquante quatre ans de règne. C'est son fils Aménophis II âgé de vingt cinq ans (1450-1425) avant JC, fils de la reine Méritrê, qui succède à son père. Il réprimera sévèrement une révolte syro-palestinienne. Son fils Djehoutimès règnera sous le nom de d'Aménophis III (1408-1372) avant JC. N'ayant aucune princesse héritière à prendre pour épouse lors de son avènement, Thoutmosis III épouse une jeune fille d'origine asiatique, nommée Teje. L'influence de la reine, ajoutée au désintérêt du pharaon pour la guerre et de l'évolution de la situation en Asie furent la cause primordiale de la décadence égyptienne. Après s'être attaqué aux Mitanniens, les Hittites se retournent sur l'Égypte. Les règnes d'Aménophis III et de son successeur ruineront l'œuvre de Thoutmosis III. L'Égypte va entrer dans ce qu'on appelle l'époque Amarnienne. La reine Teje va donner un fils au pharaon. Il prendra le nom d'Aton. A la mort de son père Aton prend le nom d'Aménophis IV (1372-1354) avant JC. Le jeune pharaon épouse sa cousine Néfertiti, fille d'un seigneur égyptien nommé Aï. Il est couronné à Thèbes. Il construit un temple à Aton, près des temples de Karnak dédiés à Amon.


Dernière Modification   05/05/18

© Histoire de France 1996