La civilisation nubienne

Page 6

Cette fois il comprend la menace, d'autant que Tefnakht pharaon du Delta se rapproche de Thèbes. Piânkhi donne ses ordres d'abord aux princes et commandants de ses armées en Égypte. Puis à son armée nubienne, à qui il donne l'ordre de remonter le Nil vers le nord. Hérakléopolis tombe aux mains des Nubiens, mais Piânkhi n'en reste pas là, il veut le traître Nemrod, aussi décide t-il de mener lui même la bataille contre Hermopolis. Après une semaine de siège, la ville tombe. Piânkhi reçoit la reddition de Nemrod. Toutes les villes tombent une à une et Piânkhi poursuit sa marche sur les armées de Tefnakht. Il n'avait pas compté sur la résistance du prince de Memphis. La ville ceinte de Hautes murailles semblait imprenable. C'était sans compter sur la stratégie de Piânkhi qui, ayant pris dans le port de Memphis une flotte intacte, fit disposer les navires contre la muraille et se servit des mats et des voilures pour l'escalader. La ville fut incendiée. Apprenant la chute de Memphis, de nombreuses villes se soumettent au roi de Nubie. Piânkhi poursuit son avance jusqu'au Delta et jette le camp. De nombreuses villes du Delta se soumettent, sauf le prince de Mésed. Piânkhi envoie  son armée contre la forteresse. Apprenant la chute de Mésed Tefnakht se soumet au roi de Nubie qui, à ce moment est le seul roi d'Égypte. Piânkhi, roi de Nubie, est le seul maître de la Méditerranée à la sixième cataracte. Il décide de retourner en Nubie. Il aurait été plus sage qu'il restât à Thèbes pour y faire régner l'ordre, installé dans son palais de Napata, il ne peut voir ce qui se trame à des milliers de kilomètres, car dans le Delta, Tefnakht commence à comploter avec les princes du Nord, et finit par se proclamer le nouveau pharaon d'Égypte. Avec la mort de Piânkhi, la division règnera toujours en Égypte. Il serait cependant salutaire que l'Égypte et la Nubie s'unissent pour faire face à l'empire assyrien. En 738 avant JC, l'Assyrie conquiert la Syrie du nord, puis Damas  en 732 avant JC. Devant la menace assyrienne, Osée roi d'Israël fait alliance avec le pharaon Tefnakht. Ce qui n'empêche pas Salmanasar V roi d'Assyrie d'attaquer Israël. La ville de Samarie est prise par Sargon II en 722 avant JC après quatre ans de siège. En 715 avant JC, Shabaka succède à son frère Piânkhi sur le trône de Napata. En quatre ans il reconquiert l'Égypte, Bocchoris roi du Delta est tué. Shabaka est le maître incontesté , s'installe à Thèbes et se proclame roi de Kouch et d'Égypte. Les habitants du Delta et de Memphis n'acceptent pas la suprématie de l'Éthiopie (Nubie) et de la Haute Égypte, mais ils sont obligés de composer face à la menace assyrienne. La XXVè dynastie ne put jamais asseoir son autorité dans le Delta. Piânkhi eut plusieurs enfants. Shabataka fut pharaon de 701 à 687 avant JC, et Taharqua de 689 à 664 avant JC. L'expansion assyrienne reprend en 706 avant JC. Le fils de Sargon II, Sennachérib, prince de Babylone, attaque la Palestine, il prend les villes de Samarie et de Juda, puis met le siège devant Jérusalem qui résiste aux Assyriens. Pendant ce temps, Shabataka envoie son frère en Asie à la tête de son armée. Il semblerait que les Assyriens quittèrent la Palestine sans combattre les Égyptiens, la peste ayant sévi au sein de leur armée. 677 avant JC Sidon tombe aux mains des Assyriens, 674 avant JC, c'est au tour de Tyr, 671 avant JC, Assarhaddon fils de Sennachérib marche sur l'Égypte. En quinze jours il atteint Memphis et s'en empare. Pour régner sur les territoires qu'il a conquis, Assarhaddon va diviser ses terres en plusieurs petits royaumes qu'il confie à un prince natif de la région, puis il retourne en Asie. Taharqua, pendant ce temps remonte le Nil, reprend Memphis en 668 avant JC et gouverne de nouveau sur le Delta. En 666 avant JC, Assourbanipal, fils d'Assarhaddon, envahit l'Égypte de nouveau. Cette fois l'armée assyrienne va causer de lourdes pertes, Memphis est reprise, Thèbes subit de grands dommages. Taharqua fuit vers le sud. Pour asseoir son autorité sur les territoires conquis en Égypte, Assourbanipal attribue à son fils Psammétique la principauté d'Athribis.


Dernière Modification   23/12/16

© Histoire de France 1996