La civilisation nubienne

Page 7

A la mort de Taharqua, Tanoutamon est couronné. Il est pharaon d'Égypte et de Nubie. La Basse Égypte échappe à son contrôle car elle est gouvernée par les vassaux des Assyriens dont le chef est Nékao. Tanoutamon progresse vers le Delta où il bat les troupes assyriennes. Il reçoit la soumission de tous les princes du Delta, mais sa victoire sera très courte. En 665 avant JC Assourbanipal décide d'en finir avec les Nubiens. Il reconquiert le pays, détruit Thèbes. Le règne des pharaons nubiens prend fin. C'est avec Psammétique I (663- 609) avant JC que va naître la vingt sixième dynastie (663-525) avant JC, fils de Nékao, il chasse les Assyriens de la Basse Égypte, mais rencontre de sérieux problèmes avec la Haute Égypte, Thèbes et les prêtres d'Amon. Il commence par s'assurer le soutient des prêtres en désignant sa fille à la succession de (Chépenouet II) Divine adoratrice d'Amon et fille de Piânkhi. Mais le plus ardu sera de se rendre maître militairement d'une région sous influence nubienne. De (609-594) avant JC Nékao successeur de Psammétique I n'interviendra qu'en Palestine et en Syrie. De (594-588) avant JC Psammétique II dut faire face à une menace nubienne. Aspelta, roi de Napata qui avait massé ses troupes près de la deuxième cataracte, fut devancé par Psammétique II qui en 590 avant JC envahit la Nubie avec une armée composée d'Égyptiens, de Grecs, de Phéniciens et de Juifs. Le royaume nubien fut anéanti, la capitale Napata détruite. Après ce désastre et l'anéantissement du royaume de Kouch, les souverains de Napata s'installèrent entre la cinquième et la sixième cataracte à Méroë, près de Khartoum. Apriès, nouveau pharaon de (588 à 568) avant JC reprend la conquête asiatique. Lors d'une campagne, il est détrôné par un de ses généraux, Amasis, qui devient pharaon de (568 à 526) avant JC et dut faire face aux attaques de Nabuchodonosor roi de Babylone. C'est sous le règne de Psammétique III (526-525) avant JC que se produit l'invasion perse. Les Égyptiens sont battus à Péluse et se replient à Memphis. Cambyse, roi perse, fort de sa victoire à Péluse sur Egyptiens, décide d'envahir la Nubie. Il envoie ses ambassadeurs auprès du roi de Nubie pour négocier, mais ce dernier lui fait savoir qu'il serait vain de vouloir ajouter la Nubie à ses nombreuses conquêtes. Fou de rage, Cambyse se lance à l'assaut de la Nubie, sans préparation et sans vivres. Il fallait s'attendre au pire. La famine s'installa dans le camp des Perses, au point que les guerriers en vinrent jusqu'à l'anthropophagie. Cambyse renonça à son projet d'invasion de la Nubie. L'Égypte et la Nubie auront, à partir de cet instant, un destin différent, et ce pendant plusieurs siècles. L'empire égyptien qui restera sous la domination perse, puis grecque et enfin romaine, va disparaître. Le roi des Perses, Cambyse, meurt fou. Puis vient Darius qui fut battu par les Grecs à Marathon (522-485) avant JC, puis Xersès (485-464) avant JC, puis Antaxersès (464-424) avant JC et enfin Darius II (424-404) avant JC, dernier roi de la vingt septième dynastie, perd l'Égypte. De (404 à 398)  avant JC Amyrtée devient roi d'Égypte et fonde seul la vingt huitième dynastie. Puis de (398 à 378) avant JC vient la vingt neuvième dynastie avec ses rois Néphéritès I, Mouthis, Psammouthis, Achoris et Néphéritès II, et de (376 à 341) avant JC la trentième dynastie avec Nectanébo I, Téos et Nectanébo II. Ces deux dynasties ne parviendront pas en enrayer la déchéance du pays. En 343 avant JC Antaxersès III à la tête d'une armée de trois cent mille hommes et d'une flotte de trois cents navires, attaque l'Egypte. Ils laisseront trois souverains à la tête du pays. Antaxersès III, puis Arès (338-335) avant JC et Darius III (335-330) avant JC. C'est en 332 avant JC que Alexandre le Grand bat Darius III à Issos et libère le pays. L'arrivée du roi macédonien met fin à l'Egypte impériale, née trois mille ans plus tôt avec le roi Ménès.


Dernière Modification   05/05/18

© Histoire de France 1996