LA PREHISTOIRE
 Page 3


L'homme du paléolithique a jeté les bases des métiers qui devaient être pratiqués dans l'Europe jusqu'à la révolution industrielle. Toutes les découvertes en Rhodésie, en Egypte, au Somali land, dans le Fayoum, à l'ouest du Nil et dans l'Afrique australe prouvent que l'art de la pierre taillée s'est aussi répandu sur le continent africain

L'industrie paléolithique

Si nous analysons les premiers outils façonnés par l'homme du paléolithique nous en déduisons que le premier outil fut une pierre aigue d'un côté et ronde de l'autre pour tenir dans la paume de la main. Elle était utilisée comme  marteau, hache, ciseau, grattoir couteau et scie. Puis cet outil fut perfectionné en y creusant un trou. On y fixa une poignée en y fixant des dents d'animaux. Mais la plus grande conquête fut la découverte du feu. La lave en fusion des volcans a pu contribuer à enseigner l'art du feu aux hommes. L'homme de Cro-Magnon a creusé des pierres pour y faire brûler de la graisse et s'éclairer. La lampe est la première invention. Le feu a permis à l'homme de s'affranchir de bien des peurs. Contrairement aux hommes les animaux avaient peur du feu. Avec cette découverte, les hommes ne vivaient plus dans l'obscurité, le feu lui a permis de changer son alimentation, de fondre le métal et de se protéger contre les bêtes.
Depuis deux cents ans on a trouvé en France, en Sardaigne, au Portugal, au Brésil, au Japon, en Mandchourie et surtout au Danemark des amas de débris de cuisine apparemment préhistoriques. Ils étaient composés de coquilles d'huitres de moules de bigorneaux, des os d'animaux terrestres et marins, des outils en corne en os en pierre non polie des restes de charbon des cendres et des fragments de poterie. Ceci remonterait à 8000 ans avant Jésus-Christ, donc postérieur au paléolithique, mais sans être qualifié de néolithique.
En 1854 suite à une grande période de sécheresse, le niveau des lacs suisse a baissé considérablement pour laisser apparaître des pilotis restés dans l'eau depuis 7000 ans. On venait de découvrir une nouvelle époque préhistorique. Au milieu de ces ruines se trouvaient des outils d'os et de pierre polie. Ces outils en pierre polie sont la preuve d'un nouvel âge qui apparut en Asie 10000 ans avant Jésus-Christ et en Europe 5000 ans avant Jésus-Christ. L'histoire de l'humanité a connue deux évolutions le passage de la chasse à l'agriculture et le passage de l'agriculture à l'industrie.
L'examen des cités lacustres montre que les habitants mangeaient du blé, de l'orge, du seigle et de l'avoine, sans oublier les fruits. Une sculpture sur pierre datant du néolithique montre un paysan qui mène une charrue tirée des bœufs. Avant que l'agriculture ne se développe, la population de la terre ne s'élevait qu'à 20 millions d'individus. Avec ce progrès l'augmentation de la population est certaine. Nous devons aussi aux hommes de l'âge de la pierre la domestication et l'élevage des animaux, ceci a débuté avant le néolithique. Les os les plus vieux que l'on ait trouvés datent de 8000 ans avant Jésus-Christ et ce sont des os de chien. On peut imaginer que le chien était devenu le compagnon favori de l'homme. Vers 6000 ans avant Jésus-Christ apparaissent la chèvre, puis le mouton le porc et le bœuf. Le cheval vint ensuite, il fut domestiqué et utilisé pour les travaux de la terre. L'outillage découvert au néolithique se compose de poulies, meules, faucilles, épingles, aiguilles, ciseaux, haches, échelles etc.... et surtout la roue pleine ou à rayons.

 


Dernière Modification   25/04/19

© Histoire de France 1996