Les civilisations des Steppes

Page 1


De la Roumanie à la Manchourie, s'étend la steppe. Pendant plus de trois mille ans, elle fit l'histoire. Ses populations nomades se sont installées sur les terres des civilisations sédentaires en progressant vers le sud. Deux mille ans avant JC, les Aryens envahissent l'Iran, l'Aryana puis l'Inde. Huit cents ans avant JC, les Cimmériens et les Scythes envahissent l'Urartu arménien, l'Assyrie et l'Égypte. En 612 avant JC Ninive capitale assyrienne, tombe aux mains des Mèdes, qui seront soumis par les Perses achéménides. Pendant ce temps à l'est, les Saces fondent l'empire indo-scythe, dominent le nord de l'Inde et l'Asie Centrale. La fin des invasions en Europe ne ramène pas pour autant le calme à l'est. Les Avars, Magyars, Bulgares, Khasars, Petchenègues en Russie, les Tou Kiues, Ouïgours, Ghouz, Seldjoukides en Asie orientale, les Kitans Djürchets, Kara Khitaïs, Mongols gengiskhanides, montrent par les conquêtes, leur capacité d'expansion. Les habitants des civilisations sédentaires, attachés à leur terre, comme les Grecs, les Chinois, les Perses, n'accepteront pas ces peuples nomades, indo-européens et turco-mongols. Ce monde de l'est et de la steppe leur est incompréhensible, ils ne comprennent pas ces peuples barbares, brutaux sales et ignorants. Quatre mille ans avant notre ère, les steppes de Russie sont occupées par un peuple agricole, installé entre le Danube et le Dniepr. Des fouilles effectuées près de Kiev ont mis à jour la culture de Tripoljé avec des poteries, statuettes et maisons d'argile. La découverte de restes de roues, de chariots montrait que cette civilisation allait passer de l'agriculture à l'élevage. Nous l'avons dit, ce peuple est au début sédentaire, mais le perfectionnement de la roue et du chariot par les Hittites et les Mitaniens allait amener le nomadisme équestre et ce depuis les Cimmériens jusqu'aux Mongols. En l'an 1000 avant JC, chassés par les Scythes, les Cimmériens venus du Caucase et d'Iran, s'installent sur la mer Noire et sur les steppes du Pont. Ces deux peuples offrirent leur aide aux deux superpuissances en conflit permanent : le peuple d'Urartu arménien, et le peuple Assyrien. Les Scythes combattirent les Sumériens, l'Urartu, les Mèdes et poussèrent leur incursion jusqu'en Égypte. Avec l'aide des Mèdes ils contribuent à la chute de Ninive. De leur côté, les Cimmériens attaquent l'Anatolie, la Phrygie, la Lydie, Sardes, Éphèse, la Magnésie et Smyrne. Au VIIè siècle avant notre ère, ils disparaissent de l'histoire. Pour les Scythes, installés sur le territoire des Cimmériens, le sort est tout autre. Darius 1er, empereur achéménide entreprend en 514 avant JC d'anéantir ce peuple barbare qu'il trouve menaçant pour l'Iran. L'armée perse franchit l'Hellespont longeant la côte occidentale de la mer Noire sans jamais se confronter à l'adversaire. Ce n'est que vers la fin du quatrième siècle que le roi Athéas réunit toutes les tribus scythes, pour affronter les armées de Philippe de Macédoine. Ce fut un désastre, l'année 339 avant JC sonna la fin de l'expansionnisme scythe. Repoussés, ils s'installèrent entre le Don et le Dniepr, ils devinrent agriculteurs, vendeurs de blé, de viande et de poisson. Les gisements aurifères de la région de l'Altaï, firent qu'ils devinrent métallurgistes. Ceci leur permis d'obtenir une fabuleuse richesse en or. Malgré cela, les Scythes restaient de redoutables et féroces guerriers, écorcheurs et amateurs de peau humaine. Avec les crânes de leurs ennemis, ils en faisaient des coupes à boire. La partie occidentale des steppes était donc occupée par les (indo-européens) : les Scythes, les Saces, les Tokhariens, et les Alains. La partie orientale est occupée par les Huns. La Chine pour s'en protéger, construit la grande muraille.


Dernière Modification   23/12/16

© Histoire de France 1996