Jacques Necker








Jacques Necker, banquier, ministre de Louis XVI, est né en 1732 à Genève. Son père responsable de collège le destine aux affaires. Vers l'age de quinze ans, il vient à Paris où il travaille à la banque Vernet. Ayant accumulé un confortable pécule, il crée en 1765 sa propre banque. Sur la demande de Choiseul, responsable de la compagnie des Indes, il remet la société sur les rails sans toutefois empêcher sa disparition en 1770. Il épouse en 1764 Suzanne Churchod qui fondera l'hôpital Necker, et qui lui donnera une fille qui deviendra plus tard Madame de Staël. Mais Necker désire avoir des responsabilités, aussi écrit-il un éloge de Colbert. Il est remarqué par l'académie. Sa notoriété fait que Maurepas le remarque et prononce son nom à Louis XVI lors de la crise financière de 1776. Turgot est renvoyé et Necker prend la place de directeur général des finances. Il tentera de mettre de l'ordre dans les caisses de l'état, mais sa politique sur l'emprunt aggravera les choses. En 1781 il tente de se justifier, en présentant au roi des comptes en excédent de dix millions. Malheureusement ces comptes sont faux et une publication  de la listes des pensions versées aux courtisans ( omis volontairement dans le rapport) amène le roi à le disgracier. Louis XVI le rappelle en 1788, Necker va agir inconsidérément en doublant le nombre de représentants du Tiers État, qui aussitôt se déclare assemblée générale le 17 juin 1789. C'est le blocage des états généraux, Necker est renvoyé le 11 juillet 1789. Son renvoi déclenche la prise de la Bastille. Il est rappelé le 15 juillet, mais est vite obligé de de démissionner. Il se retire en Suisse où il mourra en 1804.



Dernière Modification   26/12/16

© Histoire de France 1996