Naissance de la noblesse


La naissance de la noblesse française est liée à celle de l'Europe. Elles ont été précédées par les Eupatrides de la Grèce antique et par les Samouraïs du Japon. Les noblesses européennes comme la noblesse française semblent provenir de la fusion entre les élites gallo-romain et barbares et cela avec l'aide de l'église romaine. La véritable reconnaissance de la noblesse naîtra avec la seconde invasion des barbares et avec la chute de l'empire carolingien. L'éclatement de la Lotharingie facilitera l'émergence de la féodalité, avec la construction d'édifices (châteaux), construits d'abord comme refuge. Plus tard ils deviendront le centre des villes et des villages, leurs habitants s'abritant autour des remparts protecteurs.

Hiérarchie nobiliaire

En ce qui concerne l'attribution du titre de duc aux enfants royaux. Le fils aîné avait le titre de dauphin. On peut prendre pour exemple les enfants de Louis IX ou Saint Louis. Marguerite de Provence à donné au roi 6 garçons. Louis mort en 1260. Philippe futur roi sous le nom de Philippe III le Hardi. Jean mort en 1248. Jean Tristan comte de Nevers. Pierre comte d'Alençon. Robert comte de Clermont (descendance des Bourbons). Pour l'attribution du titre de duc il faut se référer à ce qui est décrit ci dessous. 

Le prince: Il n'y avait en droit de prince, que les  princes du sang, ou les princes étrangers. Sont princes du sang tous ceux qui remontent de mâle en mâle à Hugues Capet par des mariages canoniquement valables, pouvant prétendre à la succession au trône. Ils sont titrés "princes et princesses du sang", parfois "princes et princesses du sang de France". On les appelle: "Altesse Sérénissime". Les princes du sang constituaient peu à peu un rang plus élevé que celui des pairs avec des privilèges empruntés pour la plupart à celui des fils de France. Au XIV è siècle les membres de la famille royale sont nommés "Princes des fleurs de lis". Les dynasties nommées du nom de leur branche, sont d'abord appelées les "Princes de notre lignage, Princes du lignage de France, ou Princes de notre sang", en 1514, on gratifie de Premier Prince du sang le futur François 1er pour qu'il en ait les privilèges. En 1566, les Princes du sang passent avant les cardinaux. Ils étaient au nombre de deux.
Le duc: Chef militaire et administrateur. Titre donné par la suite aux comtes et marquis les plus importants. En 1789 on distinguait les ducs et les pairs. Ils étaient au nombre de quarante-trois. Ils étaient possesseurs de fiefs érigés en duché-prairie (à condition que ces terres rapportent au moins 8000 écus de rente). Ils relevaient exclusivement du parlement de Paris. ( Uzès, Luynes, Fronsac, Mortemart, Noailles, Choiseul......) Au nombre de quinze, les ducs non pairs, c'était un titre héréditaire décerné par le roi et enregistré au parlement. (Chevreuse, Broglie, Polignac.....). Au nombre de seize, les ducs à brevet d'honneur, c'était un titre non héréditaire, ni enregistré. (Lauzun, Castries, Mailly....). Tous étaient appelés cousins du roi. Certains ducs ayant plusieurs duchés avaient parfois reçu l'autorisation de faire porter par leur fils le titre de duc. (Chevreuse 1692, aîné du duc de Luynes). Ils étaient au nombre de quarante-sept.
Le marquis: Dignitaire chargé de la défense des provinces frontières (marches). Ils étaient au nombre de trente.
Le comte: Dignitaire chargé de l'administration d'une province. A partir du 10è siècle, il possédait souvent des droits régaliens (droits du roi). Ils étaient au nombre de quarante
Le vicomte: Il remplaçait le comte dans les villes de moindre importance, villes secondaires d'une province. Ils étaient au nombre de huit.
Le vidame: Vice domini en latin. Au 12è et 13è siècle, c'était le seigneur chargé de la défense des biens temporels d'un évêché.
Le baron: Chez les Francs, fonctionnaire royal chargé de percevoir les amendes. Ils étaient au nombre de soixante-trois.
Le banneret: Chevalier possédant fortune capable de lever une bannière, c'est à dire, grouper sous son autorité plusieurs chevaliers.
Chevalier: Noble de souche plus ancienne, possédant une charge ou une fonction importante. Ce titre était porté par les cadets des grandes maisons.
Écuyer ou damoiseau: Noble d'ancienne souche ou d'anoblissement récent (damoiseau veut dire jeune noble).


Dernière Modification   24/12/16

© Histoire de France 1996