Le mandat de Paul Deschanel

 

Le 17 janvier 1920 Paul Deschanel est élu président de la république par 734 voix contre 130. Le lendemain, Clemenceau donne sa démission. Deschanel charge Alexandre Millerand de former le nouveau ministère. Parmi les nouvelles têtes, on trouve André Maginot aux pensions, François Marsal aux finances. En mars des troubles sociaux et des grèves seront vivement réprimés par Millerand. A partir d'avril l'opinion publique va être canalisée par l'affaire Landru. En mai la CGT est poursuivie par Millerand pour atteinte à la sûreté de l'état (celle-ci avait lancé un ordre de grève général). L'opinion publique est troublée par la montée du communisme en France. De son côté Deschanel accumule les catastrophes. Lors d'un voyage en Auvergne il tombe du train, mais sans se blesser. En août, Yougoslavie et Tchécoslovaquie signent un traité que l'on appellera "la Petite entente" en septembre, les Russes sont repoussés au delà de leurs frontières, c'est la victoire de Varsovie, gagnée grâce à la réorganisation de l'armée polonaise et avec l'aide des troupes de Weygand. Le 21 septembre, malade, Paul Deschanel donne sa démission. Le 23 septembre Alexandre Millerand est élu président de la république par 695 voix.


Dernière Modification   22/12/16

© Histoire de France 1996