Le mandat de Valery Giscard d'Estaing

 

Le 19 mai 1974, Valéry Giscard d'Estaing est élu président de la république avec 52% des voix contre 48 à François Mitterand. Jacques Chirac est premier ministre, Jean Pierre Fourcade ministre des finances. Juillet Madame Françoise Giraud est nommée secrétaire d'état à la condition féminine. Les mesures prises par le gouvernement vont être spectaculaires : restriction du crédit, accroissement de l'impôt pour les entreprises,, contrôle renforcé des prix industriels, augmentation du taux d'escompte, augmentation de l'allocation chômage, majorité et droit de vote à 18 ans, mesures en faveur de la formation et du travail des jeunes, législation du travail agricole, réforme pénitentiaire, amélioration des conditions pour les handicapés, autorisation d'interruption de la grossesse (loi Simone Veil), assouplissement de la procédure de divorce. Fin 1974, le plan Fourcade est un échec, la crise européenne s'étant aggravée, le chômage augmente de 30%, mais les mesures draconiennes prises par le gouvernement ont permis de garder le taux d'inflation en dessous de 10%. Janvier 1975 relance des travaux publics, le 17 mars relance du crédit en faveur de la construction et avantages fiscaux pour les investisseurs. En juillet le franc rejoint le serpent monétaire communautaire. Août, arrestation de Siméoni, émeutes à Bastia. Septembre, réalisations de grands projets : liaison Rhin Rhône, voie ferrée Paris Lyon, constructions de centrales nucléaires. Arrêt des importations de vin. Suite à la prise de Saigon, 50000 réfugiés Vietnamiens arrivent en France. Mars 1976, sortie du franc du serpent monétaire communautaire. En juin est voté une loi sur les plus values. Le 25 août, démission de Jacques Chirac qui déclare "je ne dispose pas des moyens que j'estime nécessaires pour assumer efficacement mes fonctions de premier ministre". Le 27, Raymond Barre est élu premier ministre. Le 22 septembre adoption d'un plan d'austérité. Premiers vols commerciaux du concorde sur les lignes Paris Washington, Paris Caracas et Paris Tokyo. Le 9 septembre mort de Mao Tsé Toung. Janvier 1977, Valéry Giscard d'Estaing invite les partis politiques à se grouper autour du premier ministre Raymond Barre. Quelques jours plus tard Chirac annonce sa candidature à la mairie de Paris. Abaissement du taux de la TVA. En février, reprise de l'inflation, restriction du crédit, blocage des salaires. Les municipales de mars voient une nette avance de la gauche (53%) sauf Paris (33%). Le 28 mars, démission de Raymond Barre, le 30 il forme son deuxième gouvernement. En mai le PC et le PS veulent réactualiser le programme commun. Mesures en faveur des PME et PMI, création du PR par JP Soissons. Juin, signature des accords de la pré retraite, mesures en faveur de la famille. Juillet loi sur l'emploi des jeunes, allocations vieillesses et familiales majorées de 7% et 10%. Septembre relèvement des salaires des fonctionnaires. Janvier 1978, création de l'UDF. Mars, les législatives donnent 221 sièges à la majorité et 200 à la gauche. Octobre, adoption du plan acier, création de l'écu monnaie européenne et création du SME (système monétaire européen). Plan de redressement, suite à l'augmentation du prix du pétrole. Hausse des tarifs publiques, dévaluation du franc vert, augmentation des cotisations de la sécurité sociale, libération des prix industriels. L'UNEDIC atteint un déficit de 2 milliards. Celui de la sécurité sociale atteint 17 milliards. En décembre Jacques Chirac lance un discours véhément contre le président, le gouvernement et l'UDF. Il dénonce "la politique de supra nationalité", "l'asservissement économique" et "l'effacement international de la France". Qu'en est-il maintenant qu'il est au pouvoir ?. 1979, Sommet de la Guadeloupe. Entretiens de Camp David. Visite de Giscard d'Estaing à Mexico puis en mars à Bucarest. Retrait des parachutistes français au Liban. Mars, élections cantonales succès de la gauche, défaite du RPR. Le 6 avril, François Mitterand est élu premier secrétaire du PS avec 41% des voix. Juin, élections européenne. 1980, libération de l'avortement. Mr Marchais au nom du PCF approuve l'intervention des soviétiques en Afghanistan. 1981, publication de la loi "sécurité et liberté". 26 avril 1er tour des élections présidentielles. Le 10 mai second tour. François Mitterand est élu avec 52% des suffrages


Dernière Modification   22/12/16

© Histoire de France 1996