Le mandat de Casimir Perier

Le 27 juin 1894 l’assemblée nationale élit Casimir Perier président de la république. Charles Dupuy remet la démission de son gouvernement puis reforme un cabinet en reprenant les mêmes. Déchaînement de la presse socialiste contre le président qu’elle surnomme Casimir Perier d’Anzin " il est le principal actionnaire des mines du bassin ". Casimir Perier apprend par la lecture du journal officiel, que le ministre de la guerre a sans le prévenir, libérer les classes 1891 et 1892 au total soixante dix mille hommes. Casimir Perier est furieux. En novembre va éclater l’affaire Dreyfus. Ce capitaine d’artillerie arrêté le 13 octobre, est accusé d’être un agent au service de l’Allemagne. Toute cette histoire lamentable va alimenter une violente campagne anti-sémite. Dreyfus est déféré devant le conseil de guerre. Le 19 décembre le capitaine Dreyfus est condamné à la déportation et à la dégradation. Le 5 janvier 1895 Dreyfus est dégradé et transféré au pénitencier de l’île de Ré d’où il embarque pour la Guyane. Le même jour le ministre des affaires étrangères omet de remettre au président une demande d’audience de l’ambassade d’Allemagne au sujet de l’affaire Dreyfus ?. Le 16 janvier Casimir Perier démissionne.


Dernière Modification   22/12/16

© Histoire de France 1996