Reines de la dynastie des Capétiens

Adélaïde ou Alais d’Aquitaine est née (vers 945-1004/1006). Reine de France (987 à 996). Femme d'Hugues Capet. Adélaïde était la fille de Guillaume III, Tête d'Étoupes, duc d'Aquitaine et d'Adèle de Normandie. Hugues Capet, ayant tenté sans succès de s’accaparer le Poitou préféra conclure la paix avec le duc, et épousa Adélaïde vers 970. Elle régna auprès d’Hugues Capet à partir de 987. Elle est la mère de Robert II le Pieux, et de trois filles : Gisèle épouse de Hugues Ier, comte de Ponthieu, Edwige épouse de Rainier IV comte de Hainaut, puis de Hugues III, comte Dasbourg et Adélaïde épouse de Renaud, comte de Nevers et d'Auxerre. Après la mort d'Hugues Capet en 996, elle à peut-être joué un certain rôle politique. Elle a fondé un couvent à Senlis. Elle fut inhumée à l’abbaye de Saint-Denis. 


Suzanne Rozala ou Rosala  950-1003. Première femme de Robert II le pieux. Elle fut inhumée au monastère Blandigny (Flandres) : ils n'eurent aucun descendant.


Berthe de Bourgogne elle est née en 964 et morte en 1010. Reine de France de 997 à 1003. Elle fut la seconde épouse de Robert II le Pieux. Elle était la fille de Conrad de Bourgogne, elle avait épousé Eudes, comte de Chartres à qui elle donna trois enfants. Robert s’éprit d’elle et répudia Suzanne sa première épouse. Après la mort d’Eudes en 995, Robert voulut l’épouser, son père s’y opposa, Robert étant le parrain d’un des enfants de Berthe et cousins au 4è degré, l’église s’y opposerait. Belle et intelligente, elle avait beaucoup d’influence sur Robert. Mais Hugues Capet ne céda pas. Les amoureux durent attendre la mort du roi pour se marier, fin 996 ou début 997. Robert fut donc excommunié. Entre 1000 et 1003 Robert répudia Berthe pour cause de stérilité. Robert épousa Constance d’Arles. Mais malgré ce nouveau mariage, il apparaît que Robert et Berthe ne cessèrent pas leurs relations puisqu’ils vinrent en vain implorer le pape afin qu’il annule le mariage de Robert et Constance et prenait fait et cause pour elle. Elle régnait toujours.

Constance d'Arles est née vers 983 et morte à Melun en 1032. Elle fut reine de France de 1000 à 1032. Elle est la troisième épouse de Robert II le Pieux. Constance était la fille de Guillaume Ier, Comte d’Arles. Après avoir répudié sa seconde épouse, Berthe de Bourgogne, qui ne lui avait pas donné d’enfants, Robert l’épousa. Constance était acariâtre, avare et intrigante, Robert tenta plusieurs fois de faire annuler son mariage afin de se remarier avec Berthe, mais il n’y parvint pas. Constance n’était pas aimé à la cour, elle y était venu avec des gens du midi qui étaient peu appréciés. Deux partis se formèrent à la cour, l’un pour Constance et son cousin Foulques Nerra, comte d’Anjou, et l’autre pour Berthe. La reine eut quatre fils : Hugues né en 1007, Henri né en 1008, Robert mort en 1075, Eudes et une fille Adèle, qui épousa Richard III de Normandie en 1075. Constance harcela Robert afin qu’il associe Hugues au trône en 1017 et à la mort de Hugues en 1025, elle voulut le remplacer par Robert mais le roi n’en fit rien et il désigna son second fils Henri en 1027. Furieuse Constance poussa Henri et Robert à se révolter contre leur père. Robert mort, elle poursuivit de sa haine Henri Ier et fomenta une ligue contre lui et convainquit Eudes, comte de Troyes d’élire Robert, roi de France. Mais il fut vaincu et Henri en échange de sa soumission donne à son frère Robert le duché de Bourgogne dont lui - même avait été investi par son père Robert II le Pieux, peu avant la mort de Constance. Elle fut inhumée à l’abbaye de Saint-Denis.

Mathilde de Frise morte en 1044. Reine de France de 1043 à 1044. Première épouse d'Henri Ier. Elle était la fille de Conrad


Anne de Kiev
1024-1089 ?. reine de France 1051-1089. Seconde épouse de Henri Ier. Anne était la fille du prince des Russes de Kiev Jarosla Vladimirovitch, et d'Indegarde de Norvège. Henri Ier ayant entendu parler de la grande beauté d’Anne, envoya une ambassade en Russie en 1048 ; le 19 mai 1051 à Reims Henri Ier épouse Anne de Kiev. Elle eut trois enfants : Philippe Ier en 1052, Robert mort en bas âge et Hugues, qui devint comte de Vermandois. Elle fonda l'abbaye Saint Vincent de Senlis. La reine était pieuse et charitable. A la mort d'Henri Ier (1060) Philippe Ier étant mineur, la reine participa au gouvernement avec Baudouin V de Flandre. Son remariage avec Raoul le Grand, comte de Valois, fit scandale. Raoul étant déjà marié il répudia sa femme, refusant de se séparer d’Anne, il est excommunié. Anne mourut dans un couvent.


Berthe de Hollande, ou de frise
1055-1094.reine de France 1072-1092.Première femme de Philippe Ier. Berthe était la fille de Florent comte de hollande et de Gertrude de saxe, et la nièce de Robert le frison. De l'union de berthe et de Philippe naquit louis, futur louis VI le gros, et constance mariée a Hugues Ier comte de Troyes, puis à Bohémond Ier duc de Calabre. Le roi se lassa de son épouse et la répudia au profit de Bertrade de Montfort 1092

 


 
Bertrade de Monfort
1070-1117. Reine de France 1092-1117.seconde femme de Philippe Ier. Bertrade était la fille de Simon Ier de Montfort et de Agnès d'Évreux, elle fut mariée en première noce a foulques le Rechin, comte d’Anjou .le roi s’éprit d'elle, il l'enleva après avoir répudié berthe. Bertrade tenta d'installer sur le trône de France, le fils qu'elle avait eu du roi Philippe. Elle eut ensuite trois autres enfants. Fleury Cécile, mariée a Tancrède, prince d'Antioche, puis à Pons de Toulouse, comte de tripoli. Eustachie mariée au comte d'estampes. ils ne jouèrent aucun rôle. Bertrade obtient pour son fils Philippe mantes en 1103



Lucienne de Rochefort. Reine de France de 1104 à 1107. Première femme de Louis VI le Gros. Elle était la fille de Gui Ier le Rouge, seigneur de Rochefort. Louis l'épousa sous la pression de son père, et de sa belle- mère Bertrade de Montfort. La reine eut une fille Isabelle, mais l'union fut annulée, en 1107 par le pape Pascal II, sous prétexte de consanguinité.

         
Adélaïde de Savoie (morte à Montmartre en 1154).
Reine de France de 1115 à 1154. Elle fut la seconde femme de Louis VI le Gros. Elle fut inhumée à l'abbaye Saint-pierre de Montmartre. AdélaÏde était la fille du comte Humbert II de Savoie. Louis VI l'épousa alors qu'il était âgé de 35 ans. La reine eut huit enfants (dont une fille) : Philippe roi désigné en 1129, décédé en 1131, Louis (futur Louis VII le Jeune) associé au trône en 1131, Henri archevêque de Reims, Robert de Dreux, Pierre de Courtenay, Philippe archidiacre puis évêque de Paris, Hugues, Constance qui épousa le comte de Boulogne puis en secondes noces, Raymond V de Toulouse. A la mort du roi, Adélaïde voulut jouer un rôle politique auprès du jeune roi mais Suger l'en empêcha. Elle épousa peu après Mathieu de Montmorency.



  Aliénor d'Aquitaine
est née en 1122, au château de Belin, près de Bordeaux. Elle est la fille de Guillaume X, l’un des plus puissants vassaux du roi de France, et d’Aénor de Châtellerault. La mort de son frère, Guillaume Aigret, à l’âge de cinq ans, fit d’Aliénor l’héritière du duché d’Aquitaine. A sa mort Guillaume X lègue à sa fille aînée, Aliénor âgée de 15 ans, ses possessions : la Guyenne, la Gascogne, la Saintonge et le Poitou, ce qui fait d’elle la plus riche héritière d’Europe et confie sa fille et son duché à son seigneur le roi de France, Louis VI le Gros. Le roi aidé de Suger, se hâte de faire célébrer le mariage de son fils, Louis le Jeune, déjà associé au royaume avec l’héritière d’Aquitaine, ce qui lui permet de réunir sous son autorité un énorme domaine. Le mariage fut célébré le dimanche 25 juillet 1137 à Bordeaux. Le 25 décembre 1137 Aliénor est couronnée reine de France, elle le restera jusqu’en 1152 date de son divorce. Aliénor est belle, cultivée, parle le latin, aime la poésie et les fêtes, elle possède une très forte personnalité, ce qui la fit entrer en conflit avec Suger du fait de son emprise sur Louis, lequel est dévot, timide et réservé. Quelle déception pour Aliénor lorsqu’elle compare Paris et l’Ombrière, le palais royal est morne et triste, c’est un vieux palais datant des Mérovingiens avec d’étroites ouvertures pour éviter aux mauvaises odeurs et aux bruits d’y pénétrer. Il est resté dans le même état depuis des siècles. Tandis que la cour d’Aquitaine est brillante et gaie. La reine aimait gouverner au grand mécontentement de Suger. En 1147 Aliénor décide d’accompagner Louis lors de la croisade, c’est la première fois qu’une reine suit son royal mari. Lors de cette croisade Aliénor aurait été infidèle ce qui aurait amené de graves dissentiments dans le couple royal. Rentrés en France la mésentente continue et en 1152 la dissolution du mariage est prononcé pour cause de consanguinité. Aliénor eut deux filles du roi de Louis : Marie, comtesse de Champagne et Alice, Comtesse de Blois. Six semaines après son divorce, Aliénor épouse Henri Plantagenêt futur roi d’Angleterre ! Son mariage ne fut pas plus heureux. Elle fut reine d’Angleterre, mère de deux rois d’Angleterre (Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre) et de deux reines (Eléonore de Castille et Jeanne de Sicile). Âgée de 80 ans elle se rend en Espagne pour chercher sa petite fille, Blanche de Castille, qui doit épouser Louis VIII et sera la mère de Louis IX. Malgré la dissolution de son mariage avec Louis VII, son sang coulera dans les veines des roi de France grâce à sa petite fille Blanche de Castille ! Aliénor meurt à 82 ans à l’abbaye de Fontevrault où elle s’était retirée et y sera inhumée.

Constance de Castille 1134-1160. Reine de France de 1154-1160. Seconde épouse de Louis VII le Jeune. Elle fut inhumée à l'abbaye de Saint-Denis. Constance était la fille d'Alphonse VIII, roi de Castille et de Bérengère de Barcelone. Après avoir répudié Aliénor, Louis l'épousa en 1154. La reine mourut en couches à son retour de Saint Jacques de Compostelle.

 

Adèle de Champagne 1140-1206. Reine de France de 1160-1206. Elle fut la troisième épouse de Louis VII le Jeune. Elle fut inhumée à l'abbaye de Pontigny. Adèle était la fille de Thibaut IV de Champagne. Elle donna au roi le fils qu'il attendait depuis longtemps, le futur Philippe II Auguste. Elle fut la mère d'Alix épouse de Guillaume II, comte de Ponthieux et de Montreuil, et d’Agnès qui épousa successivement Alexis II Comnème, empereur de Constantinople, Andronic Ier Comnème, empereur de Constantinople et enfin Théodore Branas.

 


Isabelle de Hainaut (1170-paris 1190)
reine de France (1180-1190). Première femme de Philippe auguste. Inhumée à Notre Dame de Paris. Isabelle était la fille de Baudouin V, comte de Hainaut et de marguerite, sœur de Philippe d’Alsace, comte de Flandre (elle lui apportait l’Artois en dot et Bapaume le 28 avril 1180) elle fut couronnée a Saint-Denis le29 mai. En 1184 le roi menaça de la répudier (au moment de la guerre de Flandre. elle eut des jumeaux mort nés. elle donna naissance en 1187 au futur Louis VIII.

 

Ingeburge de Danemark (1176 ?-Corbeil 1236). reine de France (1193-1236) deuxième femme de Philippe Auguste. Inhumée a l'abbaye de saint de l’île, près de Corbeil. Ingeburge était la fille du roi du Danemark, Valdemar Ier et de Sophie, princesse d'origine Russe. Philippe l’épousa le 14 août 1193 à Amiens. Pour une raison inconnue, car elle était d'une grande beauté, Philippe auguste prit sa femme en aversion, lors de la nuit de noces. Il fit annuler le mariage et enferma Ingeburge dans un couvent. Elle refusa de perdre ses droits de souveraine. En 1198 Innocent III imposa à Philippe de se séparer d’Agnès et de reprendre Ingeburge. Le 15 janvier 1200, le roi céda, car l'interdit avait, été prononce contre le royaume de France. il s'en sépara une seconde fois sous prétexte qu’Agnès était enceinte. Agnès meurt en 1201. Mais Philippe maintient la captivité d’Ingeburge. En 1213, de guerre lasse, il libère Ingeburge qui retrouve son rang de souveraine.

Agnès de Méranie ou de Méran (château d'Andelch, Tyrol vers 1176- Poissy1201) troisième femme de Philippe Auguste. Inhumée a l'abbaye de Saint Corentin. reine de France (1196-1201). Agnès était la fille de Berthold duc de Méranie (ou de Méran) en Tyrol. Le roi l’épousa en 1196 après avoir répudié Ingeburge de Danemark sa seconde femme. Agnès mourut en couches au mois d’août 1201.elle donna au roi deux enfants : Marie qui épouse Philippe Ier comte de Namur, puis en seconde noces Henri Ier, duc de Brabant, et Philippe Hurepel comte de Boulogne, dont le roi parvint à obtenir la légitimation du pape.


        
Blanche de Castille (Palencia,1188- Paris 1252).
Reine de France (1223-1252) femme de Louis VIII le lion. Inhumée à l’abbaye de Maubuisson, puis à l'abbaye de Saint-Denis. Blanche était la fille d’Alphonse VIII, roi de Castille et Aliénor d’Angleterre. l'accord du mariage de blanche avec Louis fut scellé en 1200. Aliénor d'Aquitaine, âgée de 80 ans, alla en Castille présider les fiançailles de sa petite fille. Le mariage fut célébré le 23 mai 1200, en Normandie. La princesse donna un grand nombre d'enfants à son mari, dont beaucoup moururent en bas âge : Philippe en 1208 ( mort 10 ans plus tard), louis en 1214 ( futur Louis IX), Robert comte d’Artois, Alphonse comte de Poitiers, Isabelle, Charles comte d’Anjou, et futur roi de Naples. Elle entama une lutte inexpiable contre certains comtes coalisés et parvint à les réduire progressivement, tant par la guerre que par la diplomatie (traite de Vendôme mars 1227). Blanche de Castille jouissait d'une grande influence sur son fils, elle gouverna avec lui. Elle organisa son mariage avec marguerite de Provence, afin de développer l'expansion Française sur la rive gauche du Rhône. L'entente entre les deux femmes fut difficile. Elle tenta de dissuader louis de prendre la croix (1244) et assuma une seconde fois la régence du royaume pendant l’expédition ( 1248-1252) sa maladie, puis sa mort le 26 ou 27 novembre 1252, déterminèrent Louis IX à abréger son séjour en orient. Blanche de Castille fut enterrée dans l'abbaye cistercienne de Maubuisson qu'elle avait fondée en 1242 et dans laquelle elle s’était retirée comme religieuse.

         
Marguerite de Provence (1221 Saint Marcel, près paris 1295)
Reine de France (1234-1295). Femme de Louis IX. Inhumée à l'abbaye de Saint-Denis. Marguerite était la fille de Raimond Bérenger IV, comte de Provence. Louis l’épouse au mois de mai 1234 à Sens. Blanche de Castille lui fut plutôt hostile. Énergique et courageuse, elle suivit son mari lors de la croisade de 1248. Elle assura son emprise sur son fils Philippe III le Hardi. Étant la belle- sœur d’Henri III, roi d’Angleterre, elle lui prêta son appui, ainsi qu'au fils de celui-ci, Édouard Ier. elle eut 11 enfants de Louis IX:
- Louis, mort en 1260
- Philippe, futur Philippe III le Hardi
- Jean, mort en 1248
- Jean Tristan, comte de Nevers
- Pierre, comte d’Alençon
- Robert, comte de Clermont (dont vont descendre les Bourbons)
- Isabelle, qui épousa Thibaut, roi de Navarre
- Blanche, morte en 1243
- Blanche, femme de Ferdinand de la Cerda, infant de Castille
- Marguerite, mariée à Jean Ier duc de Brabant
- Agnès, duchesse de Bourgogne par son mariage avec Robert II

         
Isabelle d’Aragon (Montpellier 1243-Cosenza 1261)
reine de France (1271). Première femme de Philippe III le hardi. Inhumée à l'abbaye de Saint-Denis. Isabelle était la fille de Jaime Ier roi d’Aragon et de Yolande de Hongrie. Elle épousa Philippe à Clermont le 28 mai 1262. Elle lui donna cinq enfants dont louis mort en 1276 ; Philippe, futur Philippe IV le Bel ; Charles comte de Valois et Robert mort en bas âge. Elle accompagna Philippe et Louis IX à la croisade. Elle mourut au retour de celle-ci, en Sicile, le 28 janvier 1271,des suites d'une chute de cheval et âpres avoir accouche prématurément.

 


Marie de Brabant(Louvain 1260-muret 1321)
reine de France (1274-1321). Deuxième femme de Philippe III le hardi inhumée au couvent des Cordeliers à Paris. Marie était la fille de Henri III de Brabant et d’Alix de bourgogne. Philippe l’épousa en août 1274 a Vincennes. Elle constitua à la cour une sorte de coterie qui s'opposa à celle de la reine mère, Marguerite de Provence. elle vécut dans la retraite après la mort de Philippe III en 1285.


 
Jeanne de Navarre
( Bar-sur-Seine 1273 Vincennes 1305 ). Reine de France 1285-1304. Femme de Philippe IV le Bel. Inhumée au couvent des Cordeliers à Paris. Philippe III marie son fils en 1284 à Jeanne de Navarre, héritière du royaume de Navarre et du comté de Champagne et de Brie. Elle a 14 ans, il en a 16. Philippe le Bel devint roi de France l’année suivante, elle est couronnée avec lui en 1286. On ne sait rien d’elle sinon qu’elle donne sept enfants au roi avant de mourir, en avril 1305, à trente et un ans. Le roi ne se remariera pas. Parmi ses enfants, on relève Isabelle mariée au roi d’Angleterre Édouard II et les trois rois de France Louis X, Philippe V et Charles IV.



Marguerite de Bourgogne
(1290-Château-Gaillard 1315) reine de France (1314-1315). première femme de Louis X le Hutin. Inhumée à l'église des Cordeliers à Vernon. Elle est la fille du duc de Bourgogne Robert II. En 1305, Marguerite épouse Louis, fils aîné de Philippe IV le Bel, il est déjà roi de Navarre. La reine Jeanne de Navarre étant morte en 1305, c'est Marguerite qui donnera le ton à la cour de France avec ses belle-sœur Jeanne et Blanche, elles semblent ne penser qu'aux divertissements tout en y mêlant les amours (ce serait Isabelle, reine d'Angleterre, et sœur des époux Marguerite et de Blanche, qui les aurait dénoncées). Le scandale doit être publique puisque Philippe le Bel choisit un châtiment public, au lieu de régler les choses dans le secret de la famille. En 1314 les trois princesses sont arrêtées, Marguerite et Blanche les plus coupables sont convaincues d'adultère, tondues et emprisonnées à Château-gaillard, tandis que leurs amants Philippe et Gautier d'Aulnay, sont exécutés avec des raffinements de sauvagerie (dans le monde féodal, l'adultère, commis avec la femme de son seigneur est un crime de haute trahison. Que dire lorsqu'il s'agit de membres de la famille royale en se laissant aller à ses passions, elle avait commis le crime impardonnable de mettre la dynastie en danger: La légitimité de sa fille était remise en cause, et les trois fils de Philippe sans femme donc sans descendance, et sans pouvoir se remarier (l'adultère n'étant pas un motif d'annulation) tout ceci explique la sévérité de Philippe le Bel. C'est pourquoi, sans doute, certains pensent que pour être libre Louis fit étrangler Marguerite à Château-gaillard. Ce qui est sûr, c'est qu'emprisonnée dans un château glacial, elle mourut opportunément en 1315, permettant ainsi au nouveau roi d'épouser Clémence de Hongrie. Sa fille Jeanne épousera le roi de Navarre.

 

 

Clémence de Hongrie ( Naples 1293 - Paris 1328 ). Reine de France (1315-1316) deuxième femme de Louis X le Hutin. Elle fut inhumée en l'église des Jacobins à Paris. elle est la fille de Charles Martel d'Anjou, roi titulaire de Hongrie, Elle épousa Louis X en août 1315, et devient veuve en juin 1316. Elle a un fils posthume au mois de novembre, Jean Ier, qui ne vécut que cinq jours

 

 

Jeanne de Bourgogne ( 1294-Roye-1329 ) reine de France (1317-1322) femme de Philippe V le Long. probablement inhumée au couvent des Cordeliers à Paris. fille du comte Othon de bourgogne et de Mahaut, comtesse d’Artois. Jeanne fut mariée en 1307 au comte de Poitiers Philippe, deuxième fils de Philippe le Bel. Sa sœur blanche épousa en 1308 le troisième du roi. Jeanne faillit être entraînée dans la catastrophe qui engloutit Blanche et Marguerite (tour de Nesles ), bien qu'elle n'ait pas partagé leur débordement et qu'elle ait seulement été informée de ce qui se passait. Arrêtée avec elles, mais menée à Dourdan, elle protesta toujours de son innocence, et fut finalement accusée de n'avoir pas dénoncé les coupables. Elle fut acquittée et son mari accepta de la reprendre. Elle revint à la cour à Noël 1314, peu après la mort de Philippe V le Bel. Elle fut sacrée à Reims en 1317 avec Philippe V et régna avec lui. Elle eut quatre filles mais aucun fils. Celles-ci furent Jeanne, mariée au duc de Bourgogne Eudes IV, Marguerite, mariée au comte de Flandre Louis II de Nevers, Isabelle, mariée d'abord à Guignes VI, dauphin de viennois puis à Jean III, sire de Faucogney et Blanche, religieuse clarisse à Longchamp.


Blanche de Bourgogne (1296-Maubuisson 1326) reine de France (1322) première femme de Charles IV. Inhumée à l'abbaye de Maubuisson. Sœur de Jeanne de Bourgogne, elle ne régna jamais car lorsque son mari devint roi en 322, elle était prisonnière à Chateau-Gaillard depuis plus de 7 ans, à cause de son adultère avec Gautier d'Aunay. Le premier soin du nouveau roi, qui avait besoin de se remarier pour assurer sa descendance fut de faire annuler son mariage (un degré de parenté prohibé, puisque l'adultère n'était pas un cas d'annulation). Blanche dut rester en prison encore quelques années, dans des conditions moins dures, et finir sa vie religieuse à l'abbaye de Maubuisson.

Marie de Luxembourg (vers 1306- Issoudun 1324) reine de France (1322-1324). Deuxième femme de Charles IV le Bel. Inhumée à Montargis. Fille de l'empereur d'Allemagne Henri VII, sœur de Jean de Luxembourg roi de Bohême, Charles IV l'épouse à peine son premier mariage annulé. Il en a un fils en 1323,qui ne vit pas. Elle- même meurt en couches l'année suivante.

 

 

Jeanne d'Évreux (1310- Brie-Comte-Robert 1371) reine de France (1325-1328). Troisième femme de Charles IV le Bel. Inhumée à l'abbaye de Saint-Denis. Fille du comte Louis d'Évreux, frère de Philippe le Bel. Elle épouse le roi de France en 1325. Il n'eut d'elle que trois filles, dont l'une naît posthume, le Ier avril 1328, et épouse le duc d'Orléans Philippe : c'est ainsi que s'éteint la dynastie des Capétiens directs.

 


Dernière Modification   24/12/16

© Histoire de France 1996