Reines de la dynastie des Carolingiens

 

Plectude ou Plectrude (??) Épouse de Pépin d'Héristal il l'a répudia

Rothrude (?, † 724) Épouse de Charles Martel
Suanahilde Épouse de Charles Martel

Leutburgie Épouse de Pépin le Bref, elle lui donne trois fils et deux filles. Elle sera répudiée. Berthe fera exiler les enfants nés d'un premier lit, dans des monastères.
Berthe ou Bertrade
(? - morte à Choisy au bac en 783) Reine franque, femme de Pépin le Bref. Fille du Comte de Laon, Caribert, elle épousa (en 749 ?) Pépin le Bref. Durant plusieurs années, elle n’a sans doute été que la concubine de Pépin et c’est en cette qualité qu’elle avait donné le jour, en Neustrie, le 2 avril 742, à un fils, Charles, qui sera un jour Charlemagne. En 749, Berthe (elle est orgueilleuse et autoritaire) est parvenu à se faire épouser. Elle donna le jour à Carloman. Elle a inspiré au trouvère brabançon Adenet un poème en alexandrins (Li Roumans de Berte aus grans piés) où, l’héroïne, une princesse de Hongrie, se voit substituer une rivale lors de son mariage avec Pépin. La fausse reine ressemble étonnamment à Berthe, mais elle a les pieds plus petits. Après diverses péripéties, Pépin reconnaît sa vraie femme, qui devient la mère de Charlemagne.

Himiltrude compagne des jeunes années de Charlemagne en 767 elle est peut-être la fille d'un comte de Bourgogne. En 768, suite à la mort de Pépin le Bref elle devient reine. Elle lui donna deux enfants. Un fils Pépin dit le "Bossu" et une fille Rothaïs ou Rotrude). Malgré cela Charlemagne la répudie en 770 pour raison d'état, au profit de désirée, fille du roi des Lombards. Sa mère Berthe au grand pied, ayant négocié son mariage avec la fille du roi des Lombards Didier, Himiltrude finit ses jours au couvent.
Hermengarde ou Désirée ou Désiderate  ( morte le 12 juillet 783) Reine des Francs et des Lombards. Première femme de Charlemagne. Fille du roi des Lombards Didier, Désirée fut mariée à Charlemagne qui recherchait l’alliance de son père en 770. Elle fut rapidement renvoyée dans son pays lorsque Charlemagne changea de politique en 771. Elle n’eut pas d’enfants.
Hildegarde (morte le 30 avril 783 à Thionville). Reine des Francs et des Lombards. Femme de Charlemagne. Inhumée à l’église Saint-Arnoult, à Metz. Fille de Gérold Ier, comte de Vitzgau, et d'Emma d'Alémanie, Hildegarde était très jeune lorsqu’elle fut mariée en 771 à Charlemagne. Elle lui donna huit enfants, quatre fils et quatre filles. Charles (772-811), Adélaïde (773-774), Rotrude (775-810), Pépin (777-810,roi d’Italie),  Louis Ier le Pieux (778-840 empereur d’Occident), Lothaire (778-779), Berthe (779-823), Gisèle (781-814), Hildegarde (782-783).
Fastrade (morte en 794 à Francfort-sur-le-Main). Reine des Francs et des Lombards. Femme de charlemagne. Réputée pour sa cruauté et sa dureté. Elle eut une influence néfaste sur Charlemagne. Elle incita les grands à se rebeller contre lui. Inhumée à l’église Saint Alban, à Mayence. Fille de Rodolphe, comte de Franconie, elle épousa Charlemagne en 783 et lui donna deux filles, Théodrate (785-844) et Hiltrude, elles seront toutes deux abbesses.
Liutgarde (morte le 4 juin 800 à Tours). Reine des Francs et des Lombards. Dernière femme de Charlemagne qu'elle épouse en 195. Inhumée à l’église Saint-Martin de Tours. D’origine alamane, Liutgarde, dont on ne sait rien, fut la dernière épouse légitime de Charlemagne, qui eut aussi un grand nombre de concubines. Elle mourut sans enfant, peu avant le couronnement de son mari.
Gerswinde Née en 782, elle est la fille de Wittikind roi des Saxons. A la mort de sont père en 808, Charlemagne qui a 66 ans ans l'épouse, elle sera la seule épouse de Charlemagne à être impératrice d'Occident, elle lui donnera une fille Adeltrude. Elle décèdera en 829.
 
Ermengarde (morte à Angers, en 818). Impératrice d’Occident (814 - 818). Première femme de Louis Ier le Pieux. Inhumée à Angers. Elle épousa Louis le Pieux et fut la mère de six enfants, dont l’empereur Lothaire et Louis le Germanique.
Judith de Bavière (vers 800 - Tours, 843). Impératrice d’Occident. Deuxième femme de Louis Ier le Pieux. Inhumée à l’église Saint-Martin de Tours. Judith, fille du comte Welf 1er de Souabe, n'a que 17 ans lorsqu'elle épouse Louis le Pieux qui lui en a 41. Elle a été choisie par l’empereur (qui voulait se remarier après son veuvage) parmi les plus belles héritières de l’empire. Ambitieuse, beaucoup plus jeune que son époux, elle prend vite une grande influence ; elle marie ou dote richement les membres de sa famille, qui a déjà une fortune immense. Elle obtient pour sa mère l'abbaye de Chelles, pour son frère Rodolphe, les abbayes de Saint-Riquier et de Jumièges, pour son frère Conrad, l'abbaye de Saint-Gall et la main d'une parente par alliance de Louis le Pieux. En 827, elle marie sa sœur Emma à Louis de Bavière, le futur Louis le Germanique. Elle met au monde une fille nommée Hildegarde. Et donne naissance le 13 juin 823 au futur Charles le Chauve. La naissance en 823 de son fils Charles, le futur Charles le Chauve, aura les conséquences que l’on sait, à cause de la rivalité entre ce dernier et les fils du premier lit.

Richarde. Impératrice d'Occident. Femme de Charles le Gros. On sait peu de choses d'elle, sinon qu'elle est la fille d'un comte Alaman, Erchanger, et que Charles épouse en 862. Il se sépare d'elle vers la fin de son règne, car elle est soupçonnée de le tromper, ce qui contribue à la révolte des aristocrates de Germanie qui mène à sa destitution. Ayant donné un fils au roi, elle finit sa vie comme religieuse retirée en Alsace.

Théodrate Femme d'Eudes. De cette princesse qui s'appelait aussi Thierrée, on ignore absolument tout. Peut-être est-elle la mère d'un fils qu'elle aurait donné au roi.

Ermentrude (Vers 825 - Saint-Denis 869). Première femme de Charles le Chauve. inhumée à l'abbaye de Saint-Denis. Fille du comte Eudes d'Orléans, elle épousa Charles le Chauve en 842 et lui donne dix enfants. Longtemps effacée, elle joue cependant plusieurs fois un rôle discret de conciliatrice, mais elle n'acquiert un rôle politique vraiment notable que vers 865. elle développe alors assurance et influence. Cela amène de graves divergences de vue et une tension croissante entre les époux : Charles le Chauve accepte mal sa nouvelle importance dans les conseils. Longtemps liés pourtant par un amour fidèle, les époux se séparent après 25 ans de mariage, et Ermentrude se retire à Saint-Denis, où elle meurt en 869. Parmi ses enfants, on compte Judith, mariée à 2 rois d'Angleterre puis au comte de Flandre ; Carloman, abbé de Saint Médard à Soissons ; Lothaire, abbé de Saint-germain et Rotrude, abbesse de Sainte-Radegonde de Poitiers.
Richeut ou Richilde, Reine de France (870 - 877). Deuxième femme de Charles II le Chauve. Richeut, appartient à un lignage lotharingien, dont le chef, Bivin, n'hésite pas, lorsque Charles II le Chauve noue des rapports plus étroits avec lui, à mettre en avant sa fille dont la beauté doit séduire le roi. Le succès de la manœuvre permet au frère de Richeut, Boson, d'amorcer une ascension très rapide. Quand Ermentrude meurt en 869, Charles fait de Richeut sa concubine. Tout le monde remarque la passion du roi, qui l'aveugle. Au début de 870, le mariage a lieu en grande pompe à Aix-la-Chapelle. Charles arrive alors à Meersen pour régler la succession lotharingienne avec Louis le Germanique : la promesse d'une nouvelle descendance (il ne s'entendait pas du tout avec ses enfants du premier lit, Louis le Bègue et Carloman notamment) et la puissance de sa belle-famille lui font envisager l'avenir avec espoir. Richeut accompagnera Charles empereur en Italie, sera couronnée alors par le pape Jean VIII et repartira tout de suite pour la Francie, où Charles, arrêté par la mort, ne la rejoindra pas. Elle donna au roi trois fils morts jeunes.

Ansgarde Épouse de Louis le Bègue, qu'il épouse du vivant de son père Charles le Chauve, et sans le consentement de ce dernier. Elle lui donne deux fils : Louis (le futur Louis III) et Carloman, et une fille Hildegarde. Elle est répudiée en 878 par Louis le Bègue.
Adélaïde de Paris (morte après 901). Reine de France. deuxième femme de Louis le Bègue. Fille du comte Adalard, elle donne deux enfants à Louis II : Irmtrude et Charles III le Simple.

Frérone (morte en 916 ou 917) Reine de France. Première femme de Charles le Simple. C'est une aristocrate lorraine, sœur de l'évêque de Châlons-sur-Marne, que le roi épouse en 907 à cause de l'intérêt qu'il porte à la Lotharingie. Il en a plusieurs enfants.
Edwige de Wessec (986 - 951) Reine de France (920 - 922). Deuxième femme de Charles le Simple. Fille du roi du Wessex Édouard Ier, Charles le Simple l'épouse en 919 ou 920, et en a un fils en 921. Ce sera Louis IV d'Outre-mer parce qu'il a été élevé à la cour de son grand-père, où sa mère a pu se réfugier quand son époux tomba aux mains d'Herbert de Vermandois.

Béatrice de Vermandois. Reine de France. Femme de Robert Ier. Fille de Herbert Ier de Vermandois, qui descendait de Charlemagne par Pépin d’Italie, elle est le mère d’Hugues le Grand, d’Emma, qui épousera le roi Raoul de Bourgogne, et de Liégarde, mariée à Herbert II, comte de Vermandois.

Emma (morte en 988). Reine de France. Femme de Lothaire. Fille d'un premier mariage de l'impératrice Adélaïde (femme d'Otton Ier) avec Lothaire II, roi d'Italie, elle est la mère de Louis V, le dernier des Carolingiens et d'Eudes, chanoine à Reims.

Gerberge de Saxe (913 ou 914 - 984) Reine de France. Femme de Louis IV d'Outre-Mer. Inhumée en l'église Saint Rémi de Reims. C'est la sœur de l'empereur Otton Ier. Elle a plusieurs enfants de Louis IV dont le roi Lothaire, Mathilde qui épouse Conrad Ier, roi de Bourgogne et Charles, duc de Basse Lorraine en 978.

Emma (morte en 934) Reine de France. Femme de Raoul de Bourgogne. Elle était la fille de Robert Ier, roi de France et de Béatrice de Vermandois.

Adélaïde d'Anjou Reine de France. Femme de Louis V. Veuve d'Etienne, comte de Gévaudan, elle fut mariée en 982 au jeune Louis V, associé par son père à la couronne dès 979, à cause des ambitions du roi Lothaire sur l'Aquitaine. Beaucoup plus âgée que son époux, qui avait à peine 15 ans, ils se séparèrent rapidement. Adélaïde épousa ensuite le comte d'Arles, dont elle eut une fille, Constance, qui devait devenir reine de France.


Dernière Modification   24/12/16

© Histoire de France 1996